Pour ce deuxième dimanche de compétition, nous avons mis le cap sur Argenton-sur-creuse avec dans nos bagages deux renforts de charme et de choc : Fanny et Julie.

Après un très long voyage, nous arrivions sur place, dans le froid, pour découvrir un magnifique gymnase (grand dojo, grande salle de muscu ultra équipée, bonne salle de bad, très propre). A peine le temps de prendre un café, de s'échauffer un peu et de tester les toilettes que nous commencions notre match contre Salbris. La bonne nouvelle de la matinée, c'était le wo de leur double dame (ils n'avaient que 2 filles), la mauvaise étant qu'ils avaient sorti leurs meilleurs mec (du A1 et du A4 en simple notamment !). La rencontre s'annonçait compliquée, mais jouable. Nous commencions donc par les simples homme. Malheureusement, le SH1 fût vite plié, et par respect pour moi même je tairai le score. Dans le deuxième simple homme, après un premier set à sens unique, il s'en fallut de peu pour que fabrice décroche le gain du deuxième set (ce qui aurait été mérité).

Avec le fameux bonus/malus du WO, nous étions déjà rattrapés par Salbris : 1/1. Venait ensuite le tour des deux doubles mixtes dont le premier allait connaitre le même sort que le SH1, marie et maxime ne parvenant pas à conclure les points malgré de très beaux échanges. Le deuxième mixte était lui très accroché, Alexis et Laurène passants près du gain de chaque set mais finissant la rencontre à 2-0.

3/1, la rencontre était en train de nous échapper. C'est là qu'entrèrent en jeu nos armes secrètes : les simples dames ! Après un premier set rondement mené de la part de Marie dans le simple dame 1, elle s'arrangeait pour faire durer le suspens (et le spectacle) jusqu'au 3ème pour finalement gagner 21/15 15/21 21/18. Enfin un point (réellement) gagné ! Le rouleau compresseur Fanny allait suivre cette voie et s'imposer en deux sets secs 21/11 21/7.

3/3 ! Mais ce que vous ne savez pas, c'est qu'entre temps notre double homme (Alexis/Florian) s'était arrangé pour perdre son match en 3 sets, et laisser échapper un nouveau point, synonyme de victoire pour salbris.

  • Au final une petite défaite 4/3 sur le papier (5/3 en réalité). Les filles ont fait le job, mais c'était compliqué niveau mec, dommage !

Place à la pause du midi, et comme l'avait demandé notre Capitaine ("on va essayer de pas faire la même erreur qu'à la dernière journée, tout le monde mange au fur et à mesure, on s'attend pas pour manger tous ensemble!"), nous avons tous attendu la fin des matchs pour nous restaurer ! Parce qu'on est pas la moitié d'un con... Enfin chacun n'est pas la moitié d'un con... Enfin on est tous cons mais pas à moitié... c'est clair au moins?!

Par chance, un double dame d'une autre rencontre du matin (je vais dire au pif... Contres contre Argenton) avait décidé de jouer les prolongations, histoire de nous donner du temps.

Une fois bien repus, place aux matchs de l'après-midi contre contres contres (je vous laisse vérifier le nombre de contres). Cette rencontre était l'occasion de changer un peu de tactique, direction donc le purgatoire (double dames) pour Marie, et les cieux pour Julie Santarelli (le double mixte bien évidemment, et quel plaisir de jouer avec Alexis!) !

Justement, Alexis et Julie allaient commencer contre une bonne paire C2/C3. Après de nombreux jolis points, la fameuse feinte du regard d'Alexis et le fameux bois-bande-ligne de Julie, notre paire devait tout de même s'incliner 21/18 21/14. Mais dans le même temps, sur le terrain central, la paire composée de la reine du rush croisé Laurène, et du smasheur fou Maxime avait mis les petits coups dans les grands pour disposer de leurs adversaires 21/16 21/13.

Score de parité 1/1. Une égalité qui ne serait pas départagée par les deux matchs suivants, Marie s'inclinant en deux sets secs contre une adversaire un peu plus forte pendant que Florian gagnait son simple en trois sets accrochés.

2/2 et bientôt 3/3 après un double homme rondement mené par Alexis et Florian, et un simple dame 2 perdu par Fanny, malgré sa débauche impressionnante d'énergie.

2 matchs restants donc, et la possibilité de gagner enfin notre première rencontre d'interclub de cette saison !

Dans le purgatoire (cf plus haut), Marie et laurène étaient les plus fortes. Et tels des démons (ou des démones) elles s'arrangèrent pour ôter toute envie de vivre à leurs adversaires à coup de grand smash, d'amortis bien sentis et de rires machiavélique (lexique de l'enfer et de la souffrance). Une victoire nette (un peu dure) et sans bavure 21/18 21/17.

Malheureusement, dans le dernier match, fabrice dû s'incliner en 2 sets 21/12 22/20, malgré l'usage de toutes les techniques des vétérans (le coup du lacet, la plume dans l'oeil, le coup de l'éternuement, et j'en passe).

  • 4/4 donc, une nouvelle égalité mais un très net mieux sur la gniak (comme dirait Marie), et sur les performances dans le match. Manque plus que la victoire, mais ça, ça sera au prochain match c'est sûr !

A vous les studios ?

Retour à l'accueil